Ravet-Anceau, avril 2018, 128 pages

 

     Axelle apprend la séparation de ses parents en pleine année scolaire. La voilà propulsée dans un nouveau lycée pour terminer sa seconde. Choc total ! Il va lui falloir bien du courage pour se façonner un nouvel environnement. Ses parents ayant tout prévu dans son dos, Axelle doit affronter bien des changements et sa timidité la dessert. Car dans ce lycée règne une certaine Alicia, terreur des p’tites nouvelles ; et ce prof qui l’a prise en grippe. Mais il y a Yassine, ce beau brun…

39946595_334069390478948_8945939749651087360_n

     Fanny Vandermeersch signe une bien jolie romance d’ado dans ce roman si éloigné mais malgré tout tellement proche de son précédant, Phobie. Qui de mieux qu’une prof pour nous parler de ce petit monde. L’auteure plonge son héroïne dans un profond mal-être, dans ces épreuves qui semblent insurmontables pour elle, dans ces choix difficiles mais qui au final font d’elle une personne forte. Ce n’est pas brutal c’est juste indispensable. Oui, être ado ce n’est pas simple mais Fanny Vandermeersch nous parle avec sensibilité et justesse de ce par quoi tout le monde passe dans sa scolarité. Une lecture très agréable.