Grand Prix des Lectrices Elle 2019

Presses de la cité, février 2019, 312 pages

 

     Nathalie retourne dans sa région natale de Suède afin de travailler sa thèse en biologie. La voilà confrontée à un passé qu’elle avait pourtant fui à l’âge de 12 ans. La tourbière, où elle fait ses prélèvements, se révèle bien plus mystérieuse que prévu et un assassin se cache parmi eux.

 

ames

     La quatrième de couverture me vendait un thriller atmosphérique. Eh bien, il m’aura fallu plus de 200 pages pour entrer dans ce polar et encore, je l’ai terminé en diagonale. Le récit n’est pas assez rythmé, les personnages survolés, il m’en fallait plus pour que la tourbière me saisisse. Cette atmosphère de légende et de surnaturel n’est pas ma tasse de thé. C’est un premier roman, je ne lui jette pas la pierre. La lecture n’a pas été désagréable mais hélas il ne m’en reste pas grand-chose.