Réunion des musées nationaux, parution septembre 2017, 155 pages

26793616_10215287964058346_1213147425_n

    Qui n’a jamais dit devant une œuvre C’est connu’ ? OK c’est une bonne raison de visiter un musée mais sait-on pourquoi. Qu’est-ce qui a rendu célèbre tel artiste ou tel travail ?

     Le critique d’art Vincent Brocvielle décrypte 60 œuvres d’art du XIXème siècle afin de comprendre les mécanismes de leur succès. Il les a ainsi classés par catégories : scandaleux ? refusé ? vu à la télé ? littéraire ? douloureux ? un plaisir simple ? tout une histoire ? en série ? une école ? un record de vente ? international ? Malgré cette classification, les œuvres sont mises aléatoirement dans l’ouvrage donnant un effet de surprise. Les œuvres choisies sont pleines d’anecdotes et attisent la curiosité. Les rabats offrent deux quizz afin de tester ses connaissances avant et après la lecture. La qualité des représentations nous permet d’admirer l’œuvre en détail (sans la foule oppressante des musées !)

 

     Un livre intéressant dont j’ai relevé quelques infos :

-          Labourage nivernais de Rosa Bonheur (1849) a été reproduit sous toutes les formes et dans tous les formats possibles.

-          L’origine du monde de Gustave Courbet (1866) représentant un sexe féminin, œuvre très longtemps cachée pour ne pas heurter même encore aujourd’hui.

-          Les raboteurs de parquet de Gustave Caillebotte (1875) était considéré comme un généreux mécène des impressionnistes avant d’être apprécié pour son talent des années plus tard.

 

26856251_10215287965138373_12363613_n

 

 

26794282_10215287965018370_33724799_n

 

 

26755643_10215287965058371_216530662_n

 

26755315_10215287965418380_7346033_n

 

 

26754639_10215287965378379_1711266982_n