07 juillet 2022

Anse rouge- Sandrine Caillis

Éditions Thierry Magnier, mars 2022, 168 pages   « J’avais pensé naïvement que le vent de l’île chasserait mes nuages et mes orages, qu’un retour sur le territoire empoisonné enclencherait une décontamination à effet immédiat. Pensées magiques. Je sais maintenant qu’il va me falloir parcourir avec constance le chemin de tous ces étés, sans prendre de raccourci. Éplucher les peaux une à une, les larmes aux yeux ça va de soi, jusqu’à atteindre le cœur. » Marie étouffe, suffoque d’un passé trop douloureux. Aujourd’hui,... [Lire la suite]

15 mars 2022

Les Strates- Pénélope Bagieu

Gallimard BD, novembre 2021, 144 pages   Pénélope Bagieu se raconte dans une quinzaine d’histoires courtes, en noir et blanc. Son enfance. Son adolescence. Des bribes de souvenirs amenant à la femme qu’elle est aujourd’hui. Elle zoom ainsi sur les quelques évènements marquants de sa vie. Le lien qui l’unissait à son premier chat…totalement givré. Les seins qui poussent… ou pas. Les premiers émois amoureux….et les râteaux qui vont avec. Etc, etc….     Les Strates, c’est moi, c’est toi. Chacun s’y retrouve à un... [Lire la suite]
Posté par heliena-gas à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 décembre 2021

Le garçon de mon père-Emmanuelle Lambert

Stock, août 2021, août 2021   "Ce livre n'est pas un livre de deuil. Le deuil, c'est après. Il travaille votre être, votre corps, vos rêves, et peut vous arracher à la vie présente. Si l'on y sombre, on erre pour le restant de sa vie, contemplant les vivants de loin, sans désir aucun de les rejoindre. On est mieux avec ses morts, dans une éternité douce de chagrin. Les sensibles, les friables, les êtres trop usés pour porter la charge de la vie peuvent s'y trouver bien. Pour les autres, le deuil prend son temps, puis pose la... [Lire la suite]
08 septembre 2021

Le petit chat est mort- Xavier de Moulins

Flammarion, janvier 2020, 123 pages   « As-tu des animaux ? » À cette question, je réponds toujours « non, pas de bêtes à chagrin chez moi ! ». Je garde un souvenir assez douloureux du chien de la famille. Une grosse boule de poils noir et blanc. Fax, son nom faisait sourire, m’en a fait verser des larmes à sa mort. Le petit chat est mort, c’est clair et net dès le titre. (Boîte de mouchoirs à portée de mains). Il faut à Xavier de Moulins utiliser ces cinq mots pour l’annoncer à ses filles et... [Lire la suite]
20 août 2021

Jamais- Bruno Duhamel

Bamboo Éditions, janvier 2018, 54 pages   Madeleine vit au bord d’une falaise que la mer et le vent grignotent dangereusement. Elle se refuse à évacuer son bien le plus précieux, son mari, ses souvenirs. Le maire tente de la convaincre mais rien n’y fait, elle s’entête, ne voyant pas le danger qui la guette. Madeleine est atteinte de cécité, chaque pas est un danger pour elle. Elle ne peut vivre ainsi. On pourrait croire qu’il s’agit d’une histoire assez banale. Une petite vieille qui embête son monde. Détrompez-vous. Jamais... [Lire la suite]
03 mars 2019

Les ronces- Cécile Coulon

Le Castor Astral, avril 2018, 163 pages Prix Apollinaire 2018 et  Prix Révélation poésie de la SGDL 2018        Cécile Coulon. Mon ami, Philippe, m’en parle depuis… que l’on se connaît ! Pourquoi ai-je tant attendu pour la lire, je n’en sais rien. Pas eu l’occasion, c’est faux. Pas eu l’envie, toujours faux. Il était donc temps pour moi de remédier à cela.        Dans ce recueil de poèmes, je découvre une autrice sensible à tout ce qui l’entoure. Elle nous propose une balade à... [Lire la suite]
Posté par heliena-gas à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 novembre 2018

Asta- Jon Kalman Stefansson

Grand Prix des Lectrices Elle 2019 Grasset, septembre 2018, 491 pages      Sigvaldi chute de son échelle. Inerte au sol, il se remémore son existence, à commencer par sa fille, Asta, nous replongeant dans les années 50 en Islande.        Difficile de rentrer dans ce roman qui pourtant s’annonçait prometteur selon certains blogueurs. Trop d’allers-retours entre les époques, trop de personnages. J’ai erré tel un zombie-lecteur (oui j’aime inventer des termes bizarres !) à travers ce puzzle... [Lire la suite]
05 octobre 2018

Avec toutes mes sympathies- Olivia de Lamberterie

Stock, août 2018, 254 pages        Olivia de Lamberterie, nous la connaissons tous à travers le magazine Elle ainsi qu’avec ses chroniques littéraires à Télématin sur France 2. Mais qu’en est-il de l’auteure ? Elle livre aujourd’hui un premier texte intimiste.      14 octobre 2015, le frère d’Olivia de Lamberterie, Alexandre, se suicide en se jetant d’un pont à Montréal, son lieu de résidence depuis quelques années. Ce jour-là commence un deuil impossible pour sa sœur qui cherche des réponses... [Lire la suite]
05 juillet 2018

L’étrange et drolatique voyage de ma mère en Amnésie- Michel Mompontet

JC Lattès, avril 2018, 445 pages        Je me rends compte depuis quelque temps que les lectures tournant autour de mon métier de soignante me touchaient beaucoup, peut-être trop. Vous allez me dire que c’est normal, après tout, mon quotidien en long séjour est un ascenseur émotionnel. Mais voilà, je m’étais toujours dit que la littérature était ma bulle, ma soupape, mon échappatoire mais je m’aperçois que j’ai mon métier dans les tripes alors cela s’en ressent dans mes lectures, logique. Donc en voici une... [Lire la suite]
27 mars 2018

Changer l’eau des fleurs- Valérie Perrin

Albin Michel, mars 2018, 555 pages        Babelio m’a proposé le second roman de Valérie Perrin en masse critique privilège. Pour être honnête je ne connaissais pas cette auteure et le titre que je jugeais un peu trop à l’eau de rose ne m’attirait guère. Ô la malheureuse que je suis aurait été bien stupide de le refuser. Une fois lancée dans ma lecture je ne l’ai plus lâchée.        Violette est garde-cimetière, non non ne flippez pas car c’est tout ce qui fait son charme. C’est une femme... [Lire la suite]