Grand Prix des Lectrices Elle 2019

Sonatine, août 2018, 281 pages

     Manfred Beauman est un loup solitaire ayant ses petites habitudes au bar du village. Il y prend tous ses repas, boit des coups en observant Adèle Bedeau, la jolie serveuse de 19 ans. Mais un soir, elle disparaît. L’inspecteur Georges Gorski est chargé de l’enquête. Dès le premier interrogatoire de Beauman il comprend très vite que ce dernier lui cache des éléments sur la jeune Adèle. Cette affaire le projette 20 ans en arrière sur un fait divers, la mort de Juliette Hurelle. Pour lui, le coupable était innocent. Y voit-il un lien entre les deux enquêtes ? Cette petite ville d’Alsace va vivre des rebondissements.

 

42246746_478296215990223_565962739835469824_n

     N’étant guère fan des romans policiers, je démarrai ma lecture un peu réticente. Et par manque de chance, la première partie fut longue à lire, sans relief. D’où ma question : un roman policier sans rebondissement est-il un roman policier ? Et boum, le chapitre qui déclenche tout. L’enquête s’intensifie, se resserre et ce jusqu’à la fin. Les nerfs du lecteur sont soumis à rude épreuve. Beauman est-il le coupable idéal ? Chaque élément finit par trouver sa place dans la construction du récit. Je me suis laissée porter par cette intrigue palpitante. Me voilà donc ouverte à d’autres lectures de policiers.