Ton blog: Qui? Que? Quoi? Où? Comment? On veut tout savoir, nous les curieux!

     Qui suis-je ? Une vieille de bientôt 70 ans, je n'y crois pas. Je me vois encore jeune maman de deux adorables garçons. Mais s'ils sont toujours adorables, ils ont eux aussi vieilli et l'un d'eux a lui-même deux garçons adorables. Je suis grand-mère. La lecture m'est tombée dessus lorsque j'étais toute petite et que mon père me prenait sur ses genoux pour me lire des histoires. Depuis, l'aventure a continué. Toujours un livre quelque part mais toujours aussi un seul à la fois et à fond. Toujours une histoire à raconter à mes enfants, puis à mes élèves. Pas un jour de classe sans un début de récit, le soir, avant que la sonnerie ne retentisse. Et puis un jour, j'ai commencé à écrire mes ressentis de lecture, j'ai classé mes chroniques dans un fichier word. Et les blogs ont commencé à fleurir. Et l'aventure des "68 premières fois est arrivée", je l'ai suivie dès le début. Je me suis dit alors "Pourquoi pas moi ?" L'idée a germé longuement avant que je ne me décide à me lancer. Un ami de mon fils Alexandre m'a aidée à réaliser ce projet. Je voulais un site simple et dépouillé, sans fioritures, juste mes écrits. J'ai construit le titre à partir de propositions familiales diverses. Et voilà mémo-émoi est né le 14 mai 2017, jour des 7 ans de mon petit-fils Gabin. Je ne risque pas d'oublier son anniversaire. Pourtant, encore aujourd'hui, je n'ai pas du tout l'impression d'appartenir à la famille des blogueurs.

inin

Miroir, ô miroir. Quel genre de lecture s'y reflète te concernant?

     Je privilégie la littérature française, mais je suis capable aussi de lire des livres d'auteurs étrangers et des romans policiers. C'est la raison pour laquelle j'aime postuler pour être membre de jury littéraire. En règle générale, cela me permet d'aller au-delà de ma routine et d'être confrontée à des auteurs vers lesquels je ne serai pas allée de moi-même.

 

Ta rencontre littéraire la plus marquante, celle qui t'as donné des papillons dans le ventre.

     Lorsque j'étais jeune - et plutôt fleur bleue, je dois bien l'avouer - j'avais été fascinée par le personnage d'Emma Bovary, en totale opposition avec mon éducation. J'ai lu et relu ce roman plusieurs fois. Si maintenant on parle d'une rencontre avec un auteur, je crois que ce fut l'appel téléphonique d'Amélie Nothomb, le 3 janvier 2016, pour me souhaiter une bonne fête. J'avoue avoir cru à un canular. Ce n'en était pas un et chaque année depuis, nous avons ce jour-là une petite conversation hors du temps.

 

Dernier coup de cœur, oui oui celui qui fait boum-boum quand tu le refermes.

     Mon dernier coup de cœur ou plutôt coup de foudre est le dernier roman de Gaëlle Josse "Une longue impatience", roman magnifique sur l'amour d'une mère. Mais MON livre marquant de ces dernières années reste "Maestro" de Cécile Balavoine. Ce livre fut un plaisir immense né, non pas dès la première page, mais de l'appel téléphonique de la narratrice au Maestro... une merveille de poésie, de musique et d'amour.

 

En mode carpette, les jambes en l'air avec un bon thé. Quel est ton rituel de lecture?

     Quand j'étais jeune, je pouvais lire partout : debout, assise, couchée, avec ou sans thé, la musique à fond, dans la rue, je n'entendais plus rien, plus rien n'existait autour de moi. Maintenant, je suis beaucoup plus difficile : assise dans un bon fauteuil et dans le calme c'est le mieux. Mais je lis aussi dans le train, le tram, sur la plage... sans glace, silhouette oblige !

  

Un petit mot pour la fin?

     Tout d'abord un grand merci à Héliéna pour sa proposition. J'avais adoré lire l'interview d'HastagCéline qui m'avait permis de connaître son blog. C'est le genre de chose que je ne saurais pas faire. Et, comme ma confiance en moi est des plus mesurées, je n'avais surtout pas pensé que je puisse intéresser qui que ce soit. Je salue par ailleurs tou-te-s mes ami-e-s lectrices et lecteurs et VIVE LES LIVRES ET LA LECTURE !