Plon

Parution août 2016, 152 pages

 

Récit poignant de Madel, journaliste, survivante du typhon Yolanda qui a dévasté les Philippines en 2013, faisant plus de 6000 morts.

 

La vie de Madel a basculé alors qu’elle passait quelques jours dans la maison de son petit ami Jan, chirurgien esthétique. En effet, Yolanda a frappé l’île de Leyte massacrant tout sur son passage. Malgré l’horreur qui s’abat, Madel se plonge dans son travail de journaliste et va livrer des témoignages bouleversant de cette tragédie.

 

« Les mains lâchées » est un roman court, alternant le récit de Madel et les témoignages des Philippins. Réaliste, dur, fort dans la description des sentiments. On se plonge dans ce roman qui nous touche au plus profond, nous prend aux tripes !!!

Une question me taraude: « Comment éviter une telle catastrophe ? »

 

Extraits :

 

« Yolanda joue avec la maison comme un chat avec une souris et, un instant, je pense que ça y est, nous nous sommes envolés, nous tournons dans l’œil du typhon. »

 

« Aucun peuple n’est destiné à mourir sacrifié sur l’autel du changement climatique, nul n’est né pour se noyer dans une vague. »

 

« Elles étaient là, à m’attendre. Dans la cuisine, sur le canapé,  dans mon lit, près de la fenêtre. Les ombres de Jan et Yolanda ne quittent jamais mon appartement, comme des invités sans gêne qui ne se décident pas à partir. »

 

IMG_2573